Rechercher

Nous étions 67

Mis à jour : 26 août 2019

Pour notre dernier café débat de l'année universitaire, nous avons eu l'honneur d'accueillir 67 participants qui ont partagé le même constat : nous devons désormais agir dans notre société en se fédérant ensemble autour de valeurs et visions communes.




"La jeunesse, quelles villes pour demain ?" aujourd’hui, plus de la moitié de la population mondiale vit en ville. Demain, en 2050, ce seront les deux tiers. Avec cette concentration paradoxale : les villes occupent 2% de la surface terrestre mais produisent 80% des gaz à effet de serre. D’où un enjeu majeur pour notre avenir proche : comment améliorer les villes ? Et plus largement, nos territoires ?


Pour répondre à ces questions, Hugues Piazza, responsable de projets - synergies urbaines au sein du groupe ICADE; est intervenu pour aborder les trois thématiques suivantes :

  • La métropolisation devenue inéluctable ;

  • Les problématiques liées à l'accès au logement pour les jeunes ;

  • Quelles alternatives peut-on mettre en place pour l'habitation de demain.

“En 1984, 24,6% du parc social était occupé par des personnes âgées de moins de 30ans ; en 2013 ce taux n'était plus que de 9,5%.”

Puis, Anthony Alfont, COO de Digital For the Planet, une ONG créée en 2017, qui vise à promouvoir l'écologie digitale dans le monde, a abordé le lien qui existe entre l'écologie et le modèle urbain. Pour se faire, trois axes principaux ont été dégagées :

  • Les enjeux spatiaux et énergétiques pour les villes d'ici 2050 ;

  • Les priorités sur lesquelles agir ;

  • Comment créer une synergie entre les différentes parties prenantes (citoyens, collectivités, entreprises et décideurs publics).

"L’hyper-urbanisation est consommatrice de terres agricoles et naturelles de fait, la superficie des forêts devrait se réduire 13% d'ici 2050"

Intégrer le citoyen dans le processus décisionnel

Juventas & Cie avait sollicité différents décideurs publics, de tout bord politique, pour intervenir autour de la notion de l'engagement en associatif qui permet d'intégrer le citoyen au processus décisionnel urbain.


Nous avons ainsi eu l'honneur de recevoir le Député Pierre-Alain Raphan, député de la 10ème circonscription de l'Essonne, secrétaire de la commission des affaires culturelles et de l'éducation, Vice - président du groupe d'études "Démocratie participative et e-démocratie".

"L'engagement associatif permet de contribuer à une société bienveillante"

Pour recevoir le rapport qui a émané de ce café débat, il vous suffit de nous contacter et d'en faire la demain.

0 vue

Association Juventas & Cie 

© 2019 par JUVENTAS & CIE.

Paris, France

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin
  • Instagram